Download E-books Zombie: A Novel PDF

By Joyce Carol Oates

Zombie is a vintage novel of darkish obsession from the intense Joyce Carol Oates. an excellent, unflinching trip into the brain of a serial killer, Zombie views the area during the eyes of Quentin P., newly paroled intercourse criminal, as he chillingly evolves from rapist to mass assassin. Joyce Carol Oates—the prolific writer of such a lot of outstanding bestsellers, together with The Gravediggers Daughter, Blonde, and The Falls—demonstrates why she ranks between America’s most valuable and complete literary artists with this provocative, breathtaking, and annoying masterwork.

Show description

Read or Download Zombie: A Novel PDF

Similar American Literature books

Burning Bright: Stories

“A wonderful, brutal author. ”—Richard expense, ny occasions bestselling writer of Lush lifestyles and Clockers In Burning brilliant, Pen/Faulkner finalist and manhattan occasions bestselling writer of Serena, Ron Rash, captures the eerie attractiveness and stark violence of Appalachia in the course of the lives of  unforgettable characters.

A Woman of Property (Penguin Poets)

A brand new e-book from a poet whose paintings is "wild with mind's eye, unafraid, formidable, inventive" (Jorie Graham)

Located in a menacing, gothic panorama, the poems that include a girl of estate draw formal and imaginitive barriers opposed to boundless mortal chance, yet as all borders are susceptible, this ominous assortment finally levels an pressing and deeply imperiled boundary dispute the place haunting, phantasm, the presence of the earlier, and disembodied voices purely additional unsettle questions of fabric and religious ownership. this can be a theatrical booklet of dilapidated homes and overgrown gardens, of passageways and thresholds, edges, prosceniums, unearthings, and root structures. The risky estate traces right here rove from heaven to hell, troubling percentage and scary propriety within the identify of unfathomable propagation. Are all of the gates during this ebook folly? Are the partitions too simply scaled to carry whatever again or impose self-confinement? What won't a poem do to get to the opposite part?

In Love & Trouble: Stories of Black Women

Admirers of the colour pink will locate in those tales extra evidenceof Walker’s strength to depict black women—women who varygreatly in history but are certain jointly through what they percentage incommon. Taken as an entire, their tales shape an enlightening,disturbing view of existence within the South.

A Good Man Is Hard to Find and Other Stories

One of many maximum AMERICAN brief tale COLLECTIONSIn 1955, with this brief tale assortment, Flannery O'Connor firmly laid declare to her position as probably the most unique and provocative writers of her iteration. Steeped in a Southern Gothic culture that may develop into synonymous together with her identify, those tales exhibit O'Connor's special, gruesome view of life-- infused with non secular symbolism, haunted by way of apocalyptic hazard, sustained through the tragic comedy of human habit, faced through the need of salvation.

Additional resources for Zombie: A Novel

Show sample text content

Jamais il ne rirait ni ne ricanerait ni ne froncerait le nez de dégoût. Il lécherait avec sa langue comme demandé. Il sucerait avec sa bouche comme demandé. Il écarterait ses fesses comme demandé. Il ferait l’ours en peluche comme demandé. Il poserait sa tête sur mon épaule comme un bébé. Ou je poserais ma tête sur son épaule comme un bébé. Nous mangerions des tranches de pizza avec les doigts. Couchés sous les couvertures de mon lit dans los angeles chambre du GARDIEN nous écouterions le vent de mars & les cloches de los angeles journey du conservatoire de musique & NOUS COMPTERIONS LES COUPS DU CARILLON JUSQU’À NOUS ENDORMIR EXACTEMENT AU MÊME second. J’ai acheté mon optimal pic à glace en mars 1988. Pris l. a. path 31, bifurqué vers le lac Michigan & traversé les petites villes bâtardes de Stony Lake, Sable Pt. , Ludington, Portage & Arcadia. Avec ma veste en quilt, un bonnet de laine, des lunettes avec des verres solaires en plastique fixés dessus, une barbe d’une semaine & parlant à voix basse comme si j’étais enroué je m’arrête à un carrefour dans un magasin qui fait épicerie plus quincaillerie & pas de problème pour mon achat, rien de suspect. Le vieux style regarde l. a. télé à côté d’un poêle à bois & il tape le prix sur une caisse enregistreuse old & il a le visage ratatiné comme un pruneau & je dis, en plaisantant : On a besoin d’un putain de pic à glace en cette saison, pas vrai ? … Putain d’hiver, & le vieux kind cligne des yeux comme s’il ne comprenait pas l’anglais alors je dis, souriant & tournant ça à l. a. plaisanterie : Ces tempêtes verglaçantes, hein ? … Putain d’hiver du Michigan & cette fois ce vieux croulant semble entendre ou du moins retrousse les lèvres & approuve. & je pense que si on lui demande un jour d’identifier l’acheteur dudit pic à glace & qu’on lui montre une photograph de Q… P… (rasé, des lunettes normales & pas de bonnet) il secouera l. a. tête & dira : Non, ça ne lui ressemble pas du tout. Arrêté l. a. fourgonnette dans un parking au-dessus du rivage encombré de glace & le lac & le ciel gris acier & une lumière à ne pas savoir où l’un finit & l’autre start, à pouvoir grimper de los angeles Terre au Paradis si l’on croit ce style de conneries CE QUI N’EST PAS LE CAS DE Q… P… ! & le pic à glace à l. a. major je piquais & poussais & enfonçais en pleine cible & si EXCITÉ brusquement que sans avertissement JE DÉCHARGE DANS MON PANTALON avant d’avoir ecu le temps de me déboutonner, oh Seigneur EST-CE UN SIGNE DE CE QUI VA ADVENIR ? Le lundi & le jeudi sont les jours de ramassage des ordures dans North Church. Je sors donc les poubelles de plastique jaune sur le trottoir avant 7 h 30, ce qui ne me dérange pas parce que je me lève tôt n’ayant pas besoin de sommeil comme les gens faibles. En survêtement & une casquette de base-ball des Tigers sur l. a. tête & regardant juste devant moi là où je vais comme un kind qui s’occupe de ses affaires & voilà cette voix qui tombe du ciel ! … une voix douce ronronnante ! … & presque je ne l’entends pas & puis je l’entends & je pivote comme si c’était le Viêt-nam & que j’étais un troufion survolté comme dans les movies & c’est un des locataires !

Rated 4.17 of 5 – based on 49 votes